Souvenirs d’Albanie, que ramener?

Si vous vous êtes un peu promenés en Albanie ou vous vous apprêtés a le faire et que vous aimez collectionner des petits souvenirs de votre voyage vous allez vite êtes confrontés au constat : Mais que ramener?

En effet, force est de constater que de Shkodra à Saranda et de Durres à Peshkopi les petites échoppes de souvenirs vendent exactement la même chose : des bibelots de mauvaise qualité kitschisime et made in China! Il y a encore 4 ou 5 ans lors de mes voyages en Albanie je me plaisais à ramener de petites antiquités, veilles cloches de bergers ou anciens moulins a café. Mais, tout comme les portraits de mère Teresa ou les cendriers Bunker, ces objets ont perdu leur authenticité et se vendent à prix d’or dans tout le pays.

J’ai donc pris le parti de ne plus ramener de souvenirs mais d’acheter justement ce qui n’était pas vendu pour les touristes mais qui me permettait de me souvenir du pays des aigle toute l’année et de le partager avec mes amis et ma famille : Les souvenirs gustatifs!

Souvenirs du Pazar

FB_IMG_1519922941934

Que vous passiez par Tirana, Permet, Kukes, ou Korca, il a toujours un marché, appelé aussi Pazar qui regorge de trésors et contrairement aux bibelots eux changent selon les saisons. Les longues tresses de piments séchés sont pour moi des incontournables, non que je cuisine très relevé, mais je les trouve infiniment esthétiques avec leurs formes différentes. Les tresses d’ail sont aussi magnifiques et a des prix dérisoires. On retrouve souvent une variété de fruits secs (prunes et pommes pour faire des infusions, colliers de figues,…) et noix en tout genre au Pazar.

C8zbzGCXcAEyjRq

L’autre aspect important de la vie albanaise qu’on retrouve sur le marché sont les plantes. Pendant longtemps privés des médicaments et de la médecine ‘moderne’, les albanais continuent beaucoup à se soigner par les plantes. Les étales changent selon les saisons, mais on trouve généralement de l’origan, bien différent de celui de chez nous, celui-ci pousse dans les montagnes et auraient des vertus digestives c’est pour cela que les albanais aiment le saupoudrer sur les frites ou les œufs durs (avec un filet d’huile d’olive c’est divin).  On retrouve aussi le thé des montagnes ou çaj mali, une boisson très populaire en Albanie (et dans tous les Balkans). En plus d’être très appréciée été comme hiver pour son goût particulier, de nombreux auteurs anciens lui ont reconnu des vertus médicinales. Sous ce nom mystérieux se cache en fait une infusion de Sideritis, plante endémique des montagnes méditerranéennes, plus connue sous le nom de crapaudine en France. Ces plantes sont récoltées au printemps, puis séchées sous forme de fagots. Pour préparer le thé des montagnes on prend quelques branches qu’on plonge entièrement dans l’eau qui sera portée à ébullition.

http_agroweb.orgwp-contentuploads201711download-9

Si vous n’êtes pas inspirés par ce que vous trouvez sur le marché, allez donc faire un tour dans les supermarchés qui eux aussi regorgent de produits qu’on ne trouve pas chez nous. Pour ceux qui se baladent dans le pays en voiture n’hésitez pas à vous arrêter de temps en temps sur les petites échoppes de bord de route, j’y ai souvent trouvé des merveilles ! Quelques idées :

L’ajvar:

ajvar2

Ce condiment à base de poivrons rouges n’est pas très connu en Albanie, ce sont surtout ses pays voisins de l’ex-Yougoslavie qui en sont les spécialistes (voir ici). Cependant les régions du Nord et de l’Est de l’Albanie en produisent également. Cette crème ou purée est réalisée à base de poivrons rouges souvent associés à d’autres légumes ou épices (aubergines, ail, piments, …). Typique des régions ou il est de tradition de conservés les aliments pour faire face aux hivers difficiles, ce condiment est confectionné en automne lorsque les poivrons rouges foisonnent. Le must évidemment est de pouvoir en acheter fait maison mais dans le cas contraire on le trouve dans les supermarchés de la capitale albanaise. Idéal pour les apéros, les brunch, ou alternative de la sauce tomate des pâtes, c’est un incontournable !

Les Turshi:

turshi

Les turshi sont en fait divers légumes que l’on conserve grâce à la saumure dans du vinaigre, procédé qui nous est familier avec les cornichons. Vous les avez probablement déjà vu sur les menu des restaurants albanais sous le nom pickles. Ce type de conservations, tout comme l’ajvar, provient des régions qui restaient longtemps isolées durant les rudes hivers. Les légumes d’automne sont souvent privilégiés pour le turshi, chou blanc, carottes, tomates vertes, aubergines, poivrons, oignons… certains légumes notamment les poivrons et les aubergines sont farcis avant d’être saumurés. Les albanais raffolent du turshi en hiver, on le sert généralement comme salade pour accompagner un plat de flageolets bien chauds !

Le raki:

IMG_20170317_160605

La boisson nationale de l’Albanie, le raki est aussi considéré comme désinfectant, anti-douleur, remède de grand mère mais surtout symbole de bienvenue, le raki est la boisson de l’hospitalité par excellence. En effet, le raki fait partie des rituels d’accueil lorsque l’on rend visite à une famille albanaise. Cette eau-de-vie provient généralement du raisin, des prunes, des mures, mais il existe des raki à base de toutes sortes de fruits. Il est difficile de recommander un raki de telle ou telle région, car la différence entre le raki artisanal vendu dans des bouteilles plastiques sur le marché et le raki que l’on trouve dans le commerce est grande. Pour éviter les mauvaises surprises il faut mieux l’acheter dans le commerce mais pour les plus aventureux demandez à goûter avant d’acheter. Car bons nombres de raki artisanaux sont tellement alcoolisés que le subtil goût de fruit disparaît totalement. Rappelez-vous qu’on ne peut ramener qu’un litre d’alcool fort en Union Européenne en provenance d’Albanie et une fois rentrer penser à transvaser le raki de la bouteille plastique à une bouteille en verre pour ne pas qu’il prenne un mauvais gout.

Les Gliko :

Inséparables du raki lorsque l’on rend visite à des amis ou à la famille les gliko perpétuent une tradition ancienne que l’on retrouve dans toute la méditerranée en l’Europe Centrale. Le nom albanais proviendrait du grec « glyko tou koutaliou » qui signifie confiserie à la cuillère. Ce sont des fruits qui peuvent être entiers ou en morceaux qui sont lentement confits dans un sirop de sucre. Ce procédé permet de conserver le goût et leur couleur d’origine. En Albanie les gliko les plus répandus sont les figues sauvages, noix, prunes, pêches, coings, cerises, zestes d’oranges, de citrons et de pastèques. Il existe même du gliko de tomates, carottes, et aubergines ! Traditionnellement ils sont servis sur des petites cuillères ou une coupelle, accompagnés d’un raki ou un café turc.

http_www.gost-al.comwp-contentuploads201506liko_fiku

 

La liste n’est évidemment pas exhaustive et varie selon vos envies et les lieux que vous visitez. On a toujours un copain amateur de café sous toutes ses formes a qui ramener un xhevze et un paquet de café turc, des collectionneurs de bières du monde entier, des fans de miel ou d’olives… bref, tant de choix qui permettent de continuer a voyager en Albanie même après le retour !

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close