Visiter Saranda (presque) sans la foule.

Quand on pense à l’Albanie, on imagine un pays encore peu visité et qui ne connait pas encore le tourisme de masse, et pour cause c’est ce que toutes les agences de voyages essayent de promouvoir. Si c’est encore un peu vrai pour un bonne partie du pays, il est une ville qui fait totalement exception: Saranda. Non seulement Saranda jouit de sa proximitë avec Corfou (environ 1h de bateau), mais c’est aussi le spot préféré des Albanais pour la saison estivale, auxquels s’ajoute les grecs, les italiens, les polonais, les albanais du Kosovo qui y voient une occassion de profiter de la mer ionienne à moindre coût. Si ce n’était pas encore suffisant, Saranda est devenu le premier port dans lequel s’arrêtent les bateaux de croisières en Albanie. Bref, au mois d’août Saranda, c’est des millions de touristes.

Comment donc visiter Saranda sans le bain de foule?

Première règle d’or : évitez les excursions organisées que proposent les différentes agences à Corfou comme à Saranda. Si cela semble une bonne idée à première vue pour ceux qui ne voudraient rien organiser par eux mêmes, les bateaux sont blindés, les groupes des différentes agences arrivent généralement tous en même, on est aglutinés les uns aux autres, les visites sont baclées, et les prix assez hallucinants pour l’Albanie.

Comment je le sais?

J’ai travaillé comme guide pour toutes les agences qui opèrent à Sarandapendant plusieurs années. Si vraiment vous ne voulez pas aller à Saranda seuls oú que vous souhaitez découvrir la ville et ses environs sans avoir à organiser quoique se soit prenez un guide local. Pour le même prix que vous payeriez via une agence vous aurez un guide privé, qui vous attends au port et vous emmène découvrir Saranda et ses environs en tachant d’éviter au mieux la foule! C’est aussi une bonne occassion de faire bosser les locaux plutôt que les grosses agences. Je vous conseille une petite assos de guides certifiés, ils ont été mes collègues pendant plusieurs années et proposent des visites de Saranda/ Butrint et plus encore, en anglais, français, italien, grec, espagnol, et albanais. Vous pouvez les contacter ici:  https://guideinalbania.wordpress.com/

Pour ne pas être dans un bain de foule permanent le mieux est de faire la visite à contre-courant des agences. Si vous avez prévu un tour de Saranda et ses environs, commencez le matin par la source de l’oeil bleu. Située à une heure de route de Saranda en direction de Gjirokaster, ce petit spot naturel est litterallement magnifique est pris d’assaut à partir de midi et le chemin en terre battue pour y accéder devient vite un cauchemar et le lieu moins agréable.

14322257_1752958138297517_6385485231966348171_n

Au retour faites un crochet par le monastère de Mesopotam. La dernière fois que j’y suis allée il etait encore fermé pour restaurations mais rien que l’extérieur vaut le détour, pour les différents sculptures et le cadre. Ce petit monastère byzantin entouré de cyprès vous donnera l’impression d’être parachuté en Italie. Juste avant de rentrer à Saranda, montez au Chateau de Lëkures. Cette forteresse Ottomane a été construite pour controller toute la région et une fois en haut on comprend pourquoi avoir choisi ce point. Le panorama sur Butrint, Corfou, la ville de Saranda et l’arrière pays est incroyable. Le restaurant n’est pas autorisé à utiliser la terrasse en journée (les parasols gachent le monument historique) mais vous pouvez dejeuner à l’interieur. Le soir des spectacles de danses et chants traditionels de la région y sont organisés.

12794641_1679374875655844_3588211377981521057_n (2)

 

Le début d’après midi est généralement le moment le plus éprouvant de la journée, c’est le moment ou la ville est déserte et peut être le meilleur moment pour aller faire une balade en ville (en s’arretant à une terrasse toutes les 15minutes). Si la promenade le long de la mer est totalement moderne  en remontant un peu plus à l’intérieur de la ville via les escaliers qui connectent chaque rue les unes aux autres on trouve des maisons plus traditionelles, a un étage avec la vigne qui recouvre le toit terrasse,  il en va de même pour les échoppes. Une autre option peut être également la visite du site de archéologique de Butrint. En effet, aux heures les plus chaudes de la journée entre 13h et 15h le parc est souvent vide (sauf s’il y a une croisière accostée dans la baie de Saranda, dans ce cas attendez la fin de journée). Munissez-vous d’une grande bouteille d’eau et d’un chapeau, prenez un guide, et profitez du parc pour vous tout seul! A la question, faut-il vraiment prendre un guide? la réponse est oui! Soit, il y a le petit dépliant en français et les panneaux (en anglais et albanais) mais honnêtement ce site est tellement complexe qu’il est bon d’avoir les explications d’un guide pour comprendre la superpositions des périodes de l’époque Illyrienne à l’époque moderne (cf la petite assos de guides locaux plus haut).

18486296_1876063619320301_3895766865707981943_n

S’il y a trop de monde à l’entrée du site archéologique de Butrint, une bonne alternative est d’aller faire un tour en bateau à la forteresse d’Ali Pasha qui se trouve au bout du canal Vivari en face de Corfou. Pour cela, allez voir Dajko (prononcez Daïko), qui a un petit bateau couvert. Ce pêcheur qui ne parle pas un mot d’anglais ou de français ni d’italien (par contre il parle grec), profite de la saison touristique pour se faire un peu d’argent pour vivre toute l’année. Il prend 20 euros pour vous balader sur la lagune, il vous attend le temps qu’il faut pour que vous puissiez visiter le chateau d’Ali Pasha et pêche le bar ou la dorade pendant le trajet. Oú le trouver? Il est au bout du parking en face de l’entrée du site, il ressemble au père Noel avec sa barbe blanche grisatre et vous demande nonchalament ‘visit castle Ali Pasha?’.

18222472_456101174755623_2640190676215548775_n (1)

Visiter Butrint en fin de journée est également un bon pari (le site ferme à 20h), la chaleur est plus supportable, les groupes des agences et croisiéres sont partis, et la luminosité est bien souvent magnifique (pensez cependant à l’anti-moustiques). Une autre attraction de la région qui est bien plus supportable en fin de journée c’est les plages de Ksamil.  Je vais être honnête les plages de Ksamil sont absolument impratiquables entre mi-juin et mi-septembre pendant la journée, c’était déjà le cas quand je travaillais à Saranda et apparemment c’est encore pire maintenant.

DFhOrIsXsAAV4wk

Le meilleur moment, pour profiter de la plage c’est tôt le matin ou en fin de journée à partir de 17h. Ce petit paradis à été transformé en St Trop/Ibiza albanais. Musique à fond, chaises longues hors de prix, presque plus de plages publiques et foule cosmopolite. J’aime bien aller à Ksamil le matin (vers 7-8h) les bars et restaurants sont souvent pas ouverts, les vendeurs de chaises longues pas reveillés, c’est le moment le plus calme de la journée ou bien aprés 19h quand le dernier bus Butrint-Saranda est passé. J’ai longtemps apprécié diner après la baignade au Bar Restaurant Tre Ishujt à Ksamil mais des amis albanais qui y sont des habitués depuis la première heure m’ont dit que l’année dernière la qualité de la cuisine comme le service se sont totalement dégradés.

 

Oú manger á Saranda? 

Comme tout le reste à Saranda, en saison les restaus sont pleins à craquer de touristes.  Voici quelques conseils pour échapper au tumulte saisonier. La première règle d’or est évidemment d’éviter les restaus la promenade (ce qui est bien dommage parce qu’il y en  à des bons notamment Centrali et le super touristique Limani). Pour le midi, vous pouvez tester le gjelltore  » Te Bequa« . Les gjelltore sont un peu l’equivalent des restaus ouvriers en France, ici, cuisine familliale que vous ne trouverez généralement dans les autres restaurants, pas de chichis de présentation ni de décos, prix ultra abordables et clientèle majoritairement locale.

Adresse : Te Bequa, Rruga Telat Noga (le long du Parku Miqesia).

Un autre spot peu connu qui pourtant est vraiment sympa Onhezmi. La partie haute est un bar alors que la partie basse (prenez les escaliers à l’exterieur) est un restau. Avec une vue sur le port et sur le chateau de Lekures, la terrasse est vraiment agréable.  Les prix sont trés abordables et les entrées/ mezze valent le détour, légumes grillés, beignets d’aubergines et courgettes,  boulettes de viandes, fromage grillé … (comme beaucoup de restaurants en Albanie, la carte est gigantesque mais une partie propositions sont manquantes).

Adresse: Onhezmi, Rruga Mitat Hoxha (pas loin du port).

Pendant longtemps mon restau préféré à Saranda, à été le trés reputé Mare Nostrum. Puis la dernière fois que j’y suis allée j’ai été déçue, non pas par la nourriture qui est toujours raffinée et excellente mais par le service, j’ai eu la plus grande difficulté du monde d’avoir l’attention des serveurs qui étaient bien plus interessés par les grandes groupes que par notre table de trois et moi qui leur causait albanais. Bref, le restau est toujours blindé et il y est impossible de réserver après 20h. J’ai donc opté d’aller chez leur concurrent le restaurant Harmony. Situé quasiment à la sortie de Saranda en direction de Butrint, il est moins facile d’accès, mais pour 5 euros un taxi vous y dépose, et c’est ce qui fait qu’il est relativement moins fréquenté. La cuisine est également trés raffinée et délicieuse, j’ai un souvenir impérissable d’un incroyable ceviche. Le service est professionnel (enfin un établissement qui a compris qu’il faut amener les plats des convives en même temps) et agréable et on peut reserver sans soucis.  Tout comme Mare Nostrum, Harmony, est plutot un restau haute gamme et les prix sont un peu plus élevés que le reste des restaurants albanais (environ 20euros par pers.).

19149295_484693465229727_3488560525550802939_n

Adresse: Harmony Hotel – Restaurant – Kanali i Cukes SH81, Saranda

Enfin juste à coté de Butrint, l’incontournable Livia. Le menu à l’air d’avoir bien changé depuis l’an dernier mais ça reste le lieu incontournable pour avoir les moules de Butrint les plus fraiches, ils sont pas encore habitués des moules et frites servies même temps (pourtant on à été plusieurs français et belges à suggérer l’idée) mais en insistant un peu  y a moyen d’avoir les deux même temps avec une bière fraiche. Petit conseil d’ami, que vous soyez à Saranda ou dans les villes limitrophes, commandez seulement des moules avec leurs coquilles (me guaska) qui attestent de leur fraicheur. Vous pouvez aller faire un tour sur le marché de Saranda le matin, pour voir comment sont vendues les moules décortiquées, ça vous decouragera d’en manger pour le reste du voyage 😉

Adresse : Hotel Livia Butrint, Saranda

Où Dormir à Saranda? 

Je n’ai jamais dormi à l’hôtel à Saranda. Voila, c’est dit!. Les hôtels sont souvent en bord de mer, vous arrivez dans l’après-midi c’est calme, vous revenez le soir après diner vous avez l’impression d’être logés dans un night club. Le seul conseil que je puisse vous donner c’est de vous éloigner de la mer pour dormir.

Je n’ai donc pas d’hôtel à vous conseiller par contre je sais ou dormir chez l’habitant.

Chez Ana

Ana a été mon amie, ma mère adoptive, pendant tout le temps ou j’ai travaillé à Saranda. J’ai vécu dans tout les appartements qu’elle loue dans sa maison. Les prix vont des 20euros la nuit pour un petit studio à deux lits simples à 40 euros pour un appartement pour 4 personnes avec vue sur la mer. Son immeuble se trouve dans les rues derrière l’hôtel Butrinti, à une dizaine de minutes à pieds de la plage (et de l’arrêt de bus pour aller à Ksamil/Butrint) et une vingtaine du centre ville. Je ne vais pas vous mentir les chambres sont plus rustiques que les standards de l’hôtelerie mais les prix ne sont pas les mêmes non plus.  En plus des chambres à louer, Ana propose des cours de cuisine Albanaise, vous pouvez apprendre à faire des byrek ou cassoles d’agneau au yahourt (tave Kosi) … dans la cuisine d’Ana, avec Flutura qui fait la traductrice en français. Oui, parce que Ana parle anglais, français ou italien autant que vous parlez albanais. Mais honnêtement même sans se faire comprendre c’est presque impossible de ne pas tomber sous le charme d’Ana!

Comment donc la contacter? Si vous parlez albanais ou trouvez quelqu’un pour faire la traduction vous pouvez l’appeler sur son portable au +355695685152, ou sinon envoyez moi un petit mail!

Bon séjour!

19748572_500296050336135_8336996579100611321_n

 

18198629_450502391982168_1102289545284295748_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18157415_450502345315506_3265417598474966693_n

3 réflexions sur « Visiter Saranda (presque) sans la foule. »

  1. Au mois de mai et sous la pluie, c’est super calme Saranda 😉
    Mais oui, j’imagine sans peine qu’en août, ça doit-être une autre paire de manches !

    J'aime

    1. Le mois de Mai c’est vraiment le mieux pour visiter Saranda (bon sans la pluie c’est encore mieux) c’etait vraiment mon mois favoris quand j’y vivais!

      J'aime

  2. Bonjour
    Merci pour les info que vous publier
    Je vais souvent à saranda et je conseille aussi le restaurant Kapitani en face du stade des partisans
    Le marché local regorge de bon produit également
    Moi je vais dormir hors saison au demi hotel un bonheur sinon a l aquamarine appartements idéalement situé avec grande terrasse sur la baie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close