Bunk’Art: 100 ans d’histoire dans les bunkers de Tirana.

Devenue l’une des attractions les plus appréciées tant par les habitants que les touristes qui visitent Tirana, Bunk’Art propose un concept vraiment original. Le premier Bunk’art à ouvert il y a plusieurs années au Nord Est de Tirana. Le principe était alors l’ouverture au public du plus grand bunker secret jamais réalisé sous l’ère communiste en Albanie. A l’intérieur de ce bunker un gros travail d’archives historiques y était exposé et alternaient avec des installations d’art contemporain.  A peine un an et demi plus tard, fort du succès du premier Bunk’art, une seconde structure dans les souterrains secrets du ministère des affaire intérieures, à ouvert dans le centre ville de Tirana .Une seconde exposition historique y est proposée se centrant particulièrement la terreur durant le communisme.

Plongée dans les entrailles de l’Albanie !

L’Albanie terre de bunkers :

Les bunkers font partie du paysage et de la mémoire collective de l’Albanie. Les plus anciens datent des deux guerres mondiales mais la plupart d’entre eux sont les témoignages de l’isolement et la paranoïa d’un seul homme : le dictateur Enver Hoxha. En effet, en 1967 la dictature communiste se durcit et se coupe totalement du reste du monde. L’Albanie a rompu ses liens avec ses les derniers alliés notamment la Chine et l’U.R.S.S et Enver Hoxha se sent alors menacé non seulement par ses voisins proches, la Yougoslavie et la Grèce notamment mais aussi par les grandes puissances de l’Ouest. Il met alors en place une véritable bunkerisation du territoire. En presque 20 ans seront construits sur le sol albanais plus de 200 000 bunkers, qui se déclinent sous plusieurs formes, du petit « champignon » qui parsème les montagnes, les rivières les bords de mer ou de lacs les cours d’écoles et le jardins, aux bunkers spécifiques pour stocker le matériel militaire, les tanks et les camions, aux véritables superstructures réservées à l’élite du parti du travail albanais. Bien que l’on faisait croire aux habitant que la menace d’une attaque était toujours imminente aucune de ces constructions n’ont servi.

1623649_1422759011317433_7632183039470818353_n

Descente dans les Bunk’art :

Les deux Bunk’art se basent sur le même concept, la réhabilitation d’une superstructure de l’époque communiste et son ouverture au public ainsi que l’utilisation de sa surface intérieure comme musée ou espace culturel retraçant l’histoire du pays.

1472737840_2

Le Bunk’art original, se situe au nord-est de Tirana, dans une base militaire encore en fonction. Cette superstructure creusée dans la montagne a été élaborée au milieu des années 60 après une visite d’Enver Hoxha en Corée du Nord. Ce véritable « bunker de luxe » est forte  d’une surface de 2658m² et est composée 106 pièces disposées sur 5 niveaux. Créée pour résister en cas d’une attaque nucléaire, les appartements privés d’Enver Hoxha ainsi que de son premier ministre Mehmet Sheshu disposent d’un sas de décontamination et frappent par la modernité et le luxe mis à disposition. Vastes chambres, bureaux spacieux, bar buffet, salle de conférence pour l’élite du parti communiste alors qu’à cette époque la population souffrait du rationnement de la nourriture et de la misère.

P1060124

P1060138

q30dzor858191ee9e6f6e_2400_1400_C_75

Au sein de cet espace, une exposition sur l’histoire moderne de l’Albanie a été finement préparée. Elle regroupe des documents officiels, des témoignages, des objets, ainsi que des photos et des videos qui mettent en lumière le passé sombre de l’Albanie. L’exposition commence avec l’invasion italienne en 1939 et va jusqu’à la chute du communisme en 1991. Le communisme est un pan de l’histoire qui reste encore à découvrir et a comprendre sans le prisme de la censure pour les albanais eux même mais également pour les amateurs des Balkans. A ce pan historique se mêle une exposition d’art contemporain. Symbole fort dans ce bâtiment qui représente la censure et l’art dicté par le dictateur, des artistes ont été invités a s’approprier l’espace à travers des installations sonores, visuelles et plastiques.

l-interno-di-bunk-art

10799_1512504382342895_7958763914297245729_n

Le second Bunk’art se situe quant à lui en plein centre de Tirana, là ou le gouvernement du parti du travail albanais avait établi ses institutions. Cette seconde superstructure nous plonge directement dans les entrailles des services communisme. Établi dans un gigantesque tunnel sous le Ministère des affaires intérieures, il est considéré comme le dernier grand chantier du communisme, ce tunnel a été construit dans les plus grand secret entre 1981 et 1986. Tel un véritable abri souterrain il se compose de 24 pièces  dont des appartements privés réservés au ministre des affaires intérieures.

1481224363_esakta

chambers-of-the-ministry

maxresdefault

Si le premier Bunk’art n’a jamais été utilisé par Enver Hoxha et Mehmet Sheshu, le second, ni l’un ni l’autre n’a vu la  fin de sa construction car les deux hommes politiques sont morts la fin de sa réalisation.  L’entrée actuelle du Bunk’art 2 a été récemment construite car il fallait rentrer à l’intérieur des bâtiment officiels pour accéder au souterrain.

16683937_381030388929369_1298985200357768969_n

A l’inverse du Bunk’art 1 celui-ci est vraiment centré sur l’histoire du pays avant qu’il ne sombre dans sous la dictature et les raisons qui ont poussé Enver Hoxha au pouvoir. Une vaste partie de  l’exposition est consacrée à la terreur mise en place durant le communisme notamment le système de surveillance et de censure appelé « Sigurimi »  qui a emprisonné et massacré dans le plus grand secret  durant des années les opposants politiques et leur familles.

Si les deux structures sont assez similaires et traitent de la même période historique, pour les moins aventureux ou les plus pressés par le temps, préférez le Bunk’Art 2 situé en plein centre de Tirana. Il convient également aux passionnées d’histoire. Pour ceux qui ont l’envie et le temps le Bunk’Art 1 est accessible en bus et sa localisation proche de téléphérique Dajti, permet de faire d’une pierre de coups. Et il faut dire que rien que pour les appartements anti-nucléaire d’Enver Hoxha le Bunk’art original vaut le détour!

10801557_1510722965854370_748324836594370549_n

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close