Starved Rock State Park et Matthiessen, merveilles naturelles de l’Illinois.

J’ai remarqué que quand je dis USA on me répond  » Oh! les grands espaces, NYC, la Californie, Las Vegas, San Francisco, Grand Canyon, LA… » Il faut dire que le Midwest ne fait pas partie des grands favoris des visiteurs étrangers. D’ailleurs mis à part Chicago, je pense n’avoir jamais entendu quelqu’un dire  » je prévois un grand road trip autour de l’Illinois! « .

C’est quand même dommage de s’agglutiner dans 4-5 états alors qu’il y en a 45 autres qui valent autant le détour, mais sont moins présents sur les brochures des agences de voyages, les réseaux sociaux et l’imaginaire collectif.  Effectivement, l’Illinois ce n’est pas le décor des westerns de Sergio Leone ni les plages d’Alerte à Malibu mais pourquoi pas sortir des sentiers battus pour visiter les Etats-Unis? Mais, il n’y a rien à faire mis à part Chicago dans l’Illinois, me direz-vous, et c’est exactement là que vous vous trompez! Laissez moi vous présenter les Parcs d’État de Starved Rock et Matthiessen.

Ces deux parcs se situent ‘au milieu’ de l’état de l’Illinois à environ 2 h de route au sud de Chicago. Ils sont situés l’un à coté de l’autre.

Brève histoire de la région:

Comme bien souvent aux Etats-Unis, on fait débuter l’histoire d’un endroit par sa ‘découverte » par les colons, pourtant bien avant que les français n’y débarquent la région étaient habitée par les natives américains. En effet des traces d’occupation remontent a 8000 B.C, les cultures des Hopewilliam, Woodlands, et Mississipian y sont majoritairement présentes. Le groupe le plus important sur le territoire était les Illiniwek notamment entre 1500 et 1700 A.C. A cette époque les Kaskaskia (faisant partie de Illiniwek) occupent toute la zone des bords de la rivière de l’Illinois qui traverse le parc actuel.

il_794xN.1463780908_iy7z

En 1673, des colons français, Louis Joliet et Père Jacques Marquette passent par la région sur le trajet pour le Mississippi et fondèrent la mission chrétienne de l’immaculée conception… Avant de s’approprier la région et toute la vallée du Mississippi. C’est à cette époque qu’est bâti le fort St-Louis sur les hauteurs du promontoire de Starved Rock qui permettait de contrôler la rivière de l’Illinois. Après plusieurs batailles entre les français et les natives américains les français abandonnent le territoire pour se réfugier dans ce qui est aujourd’hui la ville de Peoria. Le fort est abandonné et disparaît totalement en 1720.

Mais d’où vient le nom Starved Rock?  La légende raconte qu’en 1760, Pontiac chef du groupe des Ottawa fut tué par un Illiniwek alors qu’il se rendait à un Conseil dans le sud de l’Illinois. Durant la bataille qui en découle pour venger Pontiac, les Potawatomi (alliés des Ottawa) et les Ottawa prirent au piège un groupe Illiniwek qui se réfugièrent sur un point culminant de Starved Rock. Ils encerclèrent l’endroit jusqu’à ce que les Illiniwek meurent de faim (starve en anglais) en haut du promontoire,

Quand visiter Starved Rock et Matthiessen State Park?

Depuis quelques années, les parcs jouissent d’une certaine notoriété dans la région et la fréquentation est très importante pendant dans les weekends. J’y étais à la mi-Septembre et le weekend il était impossible de visiter le parc, tous les parkings étaient complets et trails trop populeux.

Le mieux est de visiter en semaine entre juin et septembre. Ensuite, la pluie et la neige rendent certaines zones difficilement accessibles sans bottes ou chaussures adéquates.

starved-rock-trail-map

Quels canyons visiter?

Le parc fait environ 12 km2 et il y a plus d’une vingtaine de canyons … Autant dire que si vous n’êtes pas un randonneur averti ou si vous avez que quelques jours il faudra choisir que visiter. La première chose à faire est de se rendre au visitor center pour connaitre les trails qui sont fermés, les consignes de sécurité et prendre une carte du parc.

Les canyons facile d’accès:

Les canyons qui se situent aux alentours du visitor center sont ceux qui sont les plus facile d’accès, même pour les randonneurs débutants, car ce sont ceux qui sont les plus aménagés. Le chemins sont balisés, les pistes sont dégagées, les escaliers munis de rampes et des bancs sont à disposition assez régulièrement. Starved Rock Point, permet de découvrir les environs et de se faire une idée de l’histoire de la région. Il se trouve à 0.3 miles du visitor center et est relativement facile d’accès. Non loin de Starved Rock Point se trouve le premier canyon à proprement dit qui vaut vraiment le détour: French Canyon. Son accès est assez simple, mais il vaut mieux avoir des chaussures qui résistent à l’eau. D’après certains, le meilleur moment pour le visiter serait en hiver lorsque la cascade est complètement gelée. J’ai quelques réserves sur l’accessibilité quand il neige ou gèle. Situé à 0.4 miles du visitor center il ne demande pas trop de temps de marche pour y accéder et peut convenir aux enfants ou aux débutants.

IMG_20190916_132233

Screenshot_20190917-074657~2

Les canyons de Pontiac et Wildcat sont également facile d’accès. Si celui de Pontiac n’est pas très impressionnant le Wildcat canyon est gigantesque. On le peut le découvrir de deux points de vue, en le surplombant mais on peut également accéder au pied du canyon. Pour les autres trails il faut compter un temps de marche plus long, bien qu’ils soient assez accessibles.

IMG_20190916_141605

Les canyons difficiles d’accès mais les plus naturels.

Plus on s’éloigne du visitor center, plus les canyons sont laissés au ‘naturel’, les trails sont peu balisés, pas d’aménagements, ni de travaux de dégagement des chemins, il faut se tracer sa propre route. Se sont aussi les canyons les moins fréquentés.  A l’extrémité Sud-Est du parc, les canyons de Ottawa et Kaskaskia valent vraiment la balade. Ils ne sont pas trop connus et pourtant le panorama est incroyable. On se croirait facilement dans les forêts primitives préhistoriques dont les arbres ne sont que de gigantesque troncs avec un feuillage luxuriant qui commence très haut sur l’arbre pour capter la lumière. Les hautes parois rocheuses apportent une atmosphère vraiment particulière tant visuelle qu’auditive, seuls les bruits des cliquetis de l’eau et des oiseaux et les chipmunks perturbent le silence.

IMG_20190917_152845

 

IMG_20190917_151618.jpg

IMG_20190917_152750

Kaskaskia canyon est le plus impressionnant mais le deux valent le détour. Avant de vous rendre à l’un ou l’autre, passez par Concil Overhang. Ce lieu unique est le résultat de 400 millions d’années de formation minérales qui lui confèrent  des propriétés acoustiques particulières. Ce lieu à toujours été un endroit ou les différents groupes de natives américains de la région se réunissaient pour tenir conseil.  Ce endroit chargé d’histoire rappelle que le territoire américain regorge d’une histoire encore peu connue que les colons de l’Ancien Continent se sont forcés de faire disparaître pour s’en attribuer la légitimée.

IMG_20190917_144338

IMG_20190917_144425

Enfin, terminons par mon canyon préféré: St Louis Canyon, Il m’a vraiment laissée sans voix.  Il se trouve à l’autre extrémité du Parc, totalement au Sud-Ouest. Il est difficile à repérer de la route car son accès a été limité. En effet pour s’y rendre la route asphaltée a été fermée aux voitures, il faut donc se garer avant la barrière et descendre à pieds. Il faut compter environ 30 minutes pour se rendre au canyon, l’accès est facile. Au fur et à mesure que l’on avance sur le chemin dans la foret, le sable se fait de plus en plus présent jusqu’à finalement arriver à un point sorti tout droit du Seigneur des Anneaux!! Une plage de sable fin au milieu de la foret!! Sable blanc, eau transparente, gros rochers genre Seychelles, et une magnifique cascade de plusieurs mètres de haut. L’endroit est absolument paradisiaque, le tout entouré de hautes parois de grès qui nous coupent totalement du monde. Nous avons eu la chance d’être seuls lors de la découverte de cette merveille ce fut l’un des plus beaux moments de notre séjour!

Le Parc de Matthiessen:

Situé au Sud, du Parc de Starved Rock, cet espace de 71 hectares fut originellement un parc privé qui abritait manoirs, garages, cottage houses… de la famille Matthiessen, dont les héritiers en ont fait don à l’état de l’Illinois. L’attraction majeure est un long canyon au sein duquel on accédé par des escaliers et un pont. Cette gorge est le lit de la rivière Vermilion, qui depuis des millénaires creuse le grès. L’accès au canyon est en soit assez facile mais après de grosses pluies le grès est plutôt glissant et certaines zones sont totalement inondées, des chaussures imperméables sont indispensables. Au bout du canyon une cascade se jette sous le pont préalablement traverse pour se rendre dans le canyon.

IMG_20190915_151002

IMG_20190915_145410

Si le canyon est assez populeux, le reste du parc est peu fréquentée Il y a pourtant une belle balade à faire dans la foret en suivant le cour de la rivière Vermilion jusqu’à son amont, le très paisible Matthiessen lake.

IMG_20190915_162300

Comme chaque état des Etats-Unis, l’Illinois regorge de merveilles insoupçonnées qui témoignent de la variété incroyable de la nature de ce vaste pays. Alors et vous quand est-ce que vous venez visiter l’Illinois?!

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close