L’histoire de Tirana insoumise

le

Hier, à Tirana (ou devrais-je dire Tirona, comme on dit quand on est de Tirana) s’est effectué un petit pas pour l’histoire de l’humanité mais un pas de géant sur le chemin du devoir de mémoire de l’histoire de la ville mais aussi de toute l’Albanie. En effet hier se tenait la première du documentaire « Tirona E Zotnive te Papërkulun » qu’on pourrait traduire par « Tirona de ceux qui ne se sont pas soumis » (au communisme), un documentaire réalisé par la Société Tirona Autochtones, écrit par Marsida Tufina Najdeni, dont les années de recherches est le cœur du documentaire, sur un scenario d’Admirina Peci.

Le documentaire revient sur l’histoire volontairement effacée, d’intellectuels, de commerçants, d’écrivains, de médecins, diplômés des plus prestigieuses universités à travers le monde, mais surtout d’êtres humains et de leurs familles qui ont subit sous le communisme, la torture, les exécutions sans procès, les vols de leurs finances et de leurs propriétés (matérielles et intellectuelles), l’occupation de leurs maisons par les membres du parti communiste, l’internement en camps de leurs familles… Membres de leurs familles qui témoignent devant la caméra, des souvenirs de la police d’état qui tambourinait à leurs porte en pleine nuit pour embarquer un membre de leur famille en prison, sans raison. Familles qui vivent encore sans savoir ou se trouve le corps de leurs proches, dont ils n’ont jamais pu retrouver la dépouille et qui vivent avec l’immemse blessure de ne pouvoir leur offrir une ultime demeure ou de connaitre la vérité sur leur exécution. Le documentaire se concentre sur plusieurs familles notoires Tiranaises (mais comme le montre début du documentaire il y a des centaines de victimes rien qu’a Tirana) qui toutes à leur manière participaient à la vie civile, intellectuelle, sportive et commerçante de Tirana, et qui avaient pour unique faute de ne pas adhérer à l’idéologie communiste menée la dictature d’Enver Hoxha.

Pourquoi ce documentaire est-il si important? Il est le premier pas (on l’espère) du devoir de mémoire qui doit être fait, non seulement en l’honneur de ceux qui ont fait l’ultime sacrifice pour défendre leurs idées face à la barbarie mais pour que les Albanais connaissent enfin un pan de leur histoire qui a été totalement occulté par la propagande menée par Enver Hoxha. La dictature communiste est tombée il y a plus de 30 ans et pourtant, très peu d’informations sont disponibles quant au nombre de victimes de la terreur communiste, leurs noms, pourquoi ont-ils été exécutes et comment, ou se trouvent leurs dépouilles? Tant de questions qui restent sans réponses pour de nombreuses familles. C’est grace à des travaux de fond comme le documentaire « Tirona E Zotnive te Papërkulun » que l’histoire complète de la période sombre de la dictature communiste fera surface et que les bourreaux seront un jour sur le ban des accusés de la Cour Pénale internationale.

Le documentaire peut être vu gratuitement sur la page Facebook de la Société Tirona Autochtones, en albanais avec sous-titres en anglais https://fb.watch/b7TbIH37KI/ Le documentaire en tant que tel commence à 6minutes17secondes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s